« J’ai été surprise de voir que quelqu’un s’intéressait à mon entreprise » - Louise



J’ai mon entreprise depuis un peu plus de vingt ans. Toute jeune, j’étais passionnée par les fleurs. Quand ma mère me cherchait, elle me trouvait dans la rocaille ou le jardin.


Dernièrement, Mathilde, une cliente fidèle m’a demandé si j’avais de la relève. La question m’a vraiment surprise. Elle m’a dit être intéressée par mon entreprise. Elle la connaît bien et aime la qualité des produits et du service. Elle partage ces valeurs. En plus, elle a de l’expérience et une formation dans le domaine. Je ne m’étais jamais arrêtée à penser à ça. Vous savez quand le travail commande, ce n’est pas une priorité d’imaginer ce qu’on va faire après !!! Je lui ai dit que j’y réfléchirais.


La première chose que j’ai faite a été d’en parler à mon mari et à mes enfants. Nous n’avions jamais vraiment abordé le sujet ensemble. J’ai toujours pensé que les enfants n’étaient pas intéressés, mais je me devais de m’en assurer. Ils m’ont confirmé qu’ils étaient heureux dans leur métier et ne souhaitaient pas reprendre l’entreprise.


Tout d’abord, Mathilde et moi avons convenu que nous devions apprendre à nous connaître. Elle serait une employée pendant un an pour valider si ça pouvait fonctionner entre nous. Je savais que je voulais continuer encore au moins 5 ans comme gestionnaire. Nous étions d’accord qu’il nous fallait un plan d’action et nous faire accompagner était un incontournable. On ne savait pas qui contacter. Un voisin m’a dit d’appeler au Réseau Agriconseils, qu’eux pourraient me renseigner sur les services dans la région et que des subventions étaient aussi disponibles. Je me devais également de réfléchir si je voulais vraiment une relève ou si mon besoin était d’avoir tout simplement une employée de confiance. C’était important d’être honnête envers Mathilde.


Nous avons été étonnées d’apprendre que depuis 1996, dans la région, il y avait un service spécialisé en transfert d’entreprises agricoles. Ce que j’ai aimé de la conseillère en transfert, c’est qu’elle nous a aidés à préciser nos attentes, nos besoins, notre vision et en même temps, elle était comme un «chef d’orchestre». Elle nous a fait rencontrer les bons intervenants au bon moment. On a sauvé du temps et de l’argent!


J’ai réalisé qu’un transfert, ça ne se résumait pas simplement à un transfert d’actifs et à un prix de vente. Réussir mon transfert impliquait que je transmette mes connaissances à Mathilde et qu’elle développe ses compétences. Avec la conseillère en transfert, on a planifié les étapes et les échéances. Mathilde m’a dit un jour : « Heureusement que tu m’as fait confiance et donné accès aux livres. Ça m’a permis de me familiariser avec la gestion de l’entreprise et de proposer des changements. J’ai apprécié ton ouverture et ta capacité à t’adapter. C’est devenu clair pour moi que tu voulais vraiment la continuité de ton entreprise ».


Nous continuons notre processus. Mathilde est intégrée à 20%. Nous avons un plan et des ententes signées.

TRANSFÉRER SA FERME ...

Ce projet est une initiative du Comité Relève agricole de la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent